CFA > Le CFA du Pays d'Aix > Présentation

Présentation

Avant 1979

Cours professionnels - organisés pour les apprentis dans les locaux du lycée Cézanne (ou Vauvenargues ?), et du collège des Prêcheurs.

Octobre 1979

Ouverture du CFA sur l'avenue Sainte Victoire, par le maire d’Aix-en-Provence, Alain Joissains :

  • une quinzaine d’enseignants, environ 150 apprentis, 1 directeur,
    1 secrétaire, 1 surveillant.

  • 4 secteurs professionnels, 5 métiers, 6 CAP, 1 BP coiffure :

    • automobile : mécanique et carrosserie (CAP)

    • boulangerie et pâtisserie (CAP)

    • coiffure (CAP et BP)

    • couture (CAP)

De 1979 à 1995

  • augmentation du nombre d’apprentis, d’enseignants, de sections…

    • suppression de la section couture

    • ouverture de la section tapisserie en meuble

    • ouverture de la section vente – commerce (CAP)

    • ouverture de la section fleuriste (CAP)

    • suppression de la section tapisserie (transférée aux métiers du bâtiment)

    • ouverture de la section esthétique (CAP)

    • ouverture du BP mécanique et du BP boulanger

    • cours de Brevet de Maîtrise boulangerie au CFA

    • ouverture de la section hôtellerie – restauration, avec un CAP cuisine et un CAP service, avec des ateliers de pratique professionnelle organisés le mercredi dans les locaux de cantine de l’école primaire des Lauves

    • création du 1er Bac au CFA : le Bac professionnel commerce, dans des locaux de la rue Chastel

  • les locaux sont devenus exigus, la gestion des trois lieux de formation (le CFA de l'avenue Sainte Victoire, l’école des Lauves, la rue Chastel) est complexe

  • le nombre d’apprentis s’établit aux alentours de 800

  • un projet de délocalisation voit le jour

 

Septembre 1995 - Ouverture du CFA au Jas de Bouffan

Les secteurs de formation, métiers, diplômes, se sont stabilisés :

  • dans la filière automobile

    • mécanique : CAP et BP

    • carrosserie, peinture en carrosserie : CAP

  • dans la filière commerce et services

    • vente – commerce : CAP, BEP et Bac

    • fleuriste : CAP

    • esthétique : CAP

    • coiffure : CAP et BP

  • dans la filière des métiers du goût

    • pâtisserie : CAP

    • boulangerie : CAP

    • cuisine : CAP

    • restaurant : CAP

De 1995 à 2009

  • augmentation du nombre d’apprentis - jusqu’à 1 148 apprentis et stagiaires de la formation continue en 2005/2006

  • extension de l’offre de formation, avec ouverture de plusieurs diplômes

    • ouverture du BP esthétique - cosmétique

    • suppression du BP mécanique

    • ouverture du BEP mécanique puis du Bac professionnel mécanique

    • ouverture de la Mention complémentaire cuisinier en desserts de restaurant

    • ouverture du BP cuisine et du BP restaurant

    • ouverture de la Mention complémentaire pâtisserie spécialisée, confiserie, chocolaterie, glacerie

    • ouverture du BP fleuriste.

  • le CFA est devenu centre d’examen dans presque toutes les filières (à l’exception de la filière commerce et de la filière esthétique)

  • nombreux partenariats avec les organisations professionnelles (ANFA, FAFIH…), le champ économique et social (Missions locales, ANPE, OPCA…)

  • développement d’actions de formation continue et de formation professionnelle

  • le personnel s’est étoffé : 51 enseignants, 20 administratifs et techniques

  • 950 entreprises partenaires

2004 - Le CFA devient communautaire

2010

  • extension de l'offre de formation avec l'ouverture de la Mention complémentaire sur les véhicules embarqués

  • création du nouveau logo CFA, modernisation de l'atelier de boulangerie

2011

  • création du site Internet dédié au CFA

  • le CFA est récompensé par le trophée Er'a pour le développement durable

  • construction de nouveaux garages

  • création d'une salle de dessin industriel en 3D